LE FORUM DE L'AMITIE
Bienvenue sur le forum de l'Amitié
Toi qui passe, viens nous rendre une petite visite!!! :cligne de l'oe

LE FORUM DE L'AMITIE


 
AccueilPortail*S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À la découverte des mosos,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arween
POSTEUR SUPER STAR
POSTEUR SUPER STAR
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13589
Age : 60
Localisation : Essonne
Loisirs : Profiter de chaque bon moment
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: À la découverte des mosos,   Mar 19 Mai - 20:49

cette tribu où les femmes décident de tout

Aux confins du sud-ouest de la Chine, non loin de la frontière Tibétaine, réside un peuple qui intrigue le reste du monde pour ses coutumes, mais surtout pour sa vision de l'amour et de la relation intime. Les Mosos sont le dernier peuple matriarcal et ont gagné le titre de communauté-modèle à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'ONU.
Les femmes, au centre de la communauté



Les Mosos vivent autour du lac Lugu, sur les rives des régions du Yunnan et Sichuan. Ce lac serait né des larmes de la déesse Gemu, que tous vénèrent. Depuis plus de 800 ans, les Mosos ont les mêmes traditions régissant leur quotidien. Tous les enfants vivent auprès de leur mère. Ils ne quittent jamais la maison familiale, qui se transmet de génération en génération aux filles. Ce sont les femmes qui sont au centre de la vie des Mosos et gèrent le patrimoine de la famille, ce sont elles qui héritent du nom et des biens.
L'harmonie comme principe de vie



Chez ce peuple matriarcal, le mariage n'existe pas. Chacun est libre de vivre sa sexualité comme il l'entend, mais sans la notion d'engagement. Pour eux, le mariage représente une menace à l'harmonie ; une valeur essentielle pour laquelle chacun oeuvre, l'harmonie passant avant toute chose, notamment l'argent. Ainsi, ils estiment qu'être marié revient à se vendre dans une forme d'illusion : les Mosos pensent qu'il est insensé de se promettre la passion éternelle, puisque personne ne sait de quoi demain sera fait.
Aucune promesse, aucune trahison



Les principes économiques d'une famille reposent sur tous les membres qui la composent. Chaque personne a un rôle à jouer, il est donc impensable qu'il quitte le foyer pour un amour qu'il peut de toute manière fréquenter à sa guise. Le fait de refuser le mariage inclut donc une sexualité vécue librement, sans domination entre les sexes et sans fidélité.

Cela ne signifie pas qu'un homme et une femme, tous deux amoureux, aillent coucher dans le lit d'autres partenaires. Simplement ils ne jugent pas nécessaire d'en faire une promesse, puisque celle-ci pourrait être brisée. Lorsqu'une séparation survient, elle se fait dans la douceur et le respect de l'autre. Chacun faisant en sorte que l'harmonie persiste.
L'amour sans tabou


Dès l'âge de 13 ans, les enfants atteignent leur majorité. Les filles obtiennent leur propre chambre et sont donc libres de découvrir le sexe, mais peuvent prendre tout le temps nécessaire jusqu'à ce qu'elles se sentent prêtes à devenir femme. Au début d'une relation elles restent discrètes, car elles ne sont pas forcées de révéler le nom de celui qui escalade la maison et se glisse dans leur chambre, à leur famille. Lorsque l'amour est là, alors le compagnon est accepté au même titre qu'un ami de la famille, il pourra aider dans la maison et s'occuper des enfants de sa bien-aimée, qu'ils soient de lui ou non.
La place de la mère


Les pères biologiques ne sont pas contraints de visiter leur progéniture. Chez les Mosos, ce sont les oncles qui détiennent le rôle de père. Ils traitent leurs neveux et nièces comme nous nous occuperions de nos propres enfants. Pour eux, il est donc primordial que leur soeur ait une descendance. Les oncles ont bien plus de droits que les pères sur leurs enfants. Lorsque la mère de famille décède, c'est sa première fille qui est destinée à la remplacer dans son rôle : elle aussi deviendra "Ama" ou "Dabou", selon le terme employé dans le village. Une "Ama" décide des tâches à accomplir pour la journée et donne les instructions, tandis qu'elle s'occupera de la maison où vivent ses enfants et petits-enfants.
Transmettre les traditions


Chaque soir, les membres de la famille se réunissent autour du feu qui brûle continuellement grâce à leur mère. Elle veille sur les siens et s'assure que sa première fille prendra, comme elle, son rôle à coeur. Il est important pour elle de savoir que son aînée prendra plaisir à s'occuper de sa famille, ici aussi l'harmonie compte. Parfois les filles destinées à remplacer leur mère auraient préféré étudier, mais les régions qui bordent le lac Lugu manquent cruellement d'instituteurs qualifiés.

Depuis huit siècles, les femmes travaillent dans les champs pendant que les hommes s'occupent des enfants. Mais en dehors de cette mission, ce sont eux qui bâtissent les maisons et gèrent les affaires extérieures au village. Certains d'entre eux sont choisis pour leurs aptitudes scolaires et, si leur mère accepte, sont envoyés au Tibet afin de recevoir une formation de Lama auprès de grands maîtres Bouddhistes. Ils reviendront plus tard au village pour devenir des chefs religieux.
L'art de s'aimer


Lorsque ces derniers organisent les fêtes célébrant les ancêtres ou la nature, ils ne participent pas aux jeux de séduction des autres Mosos. Ces rites sont l'occasion de danser et de charmer l'autre, sans se cacher. Personne ne viendra juger le choix d'un partenaire ni la manière de le séduire, souvent pleine de poésie par des regards attentionnés ou quelques chatouilles. Tous les Mosos peuvent profiter librement de leurs passions et aiment concevoir le couple comme une relation basée sur l'amour et le sexe.

Que pouvons-nous penser, entant qu'occidentaux, de ce modèle qui exclut la promesse de fidélité ? Pourrions-nous accepter d'aimer sans vivre aux côtés de la personne convoitée ? Nous qui voyons si souvent des couples qui se séparent dans le déchirement, pourrions-nous prendre exemple sur les Mosos ? L'harmonie de la famille est la valeur qu'ils défendent le plus, leurs traditions prouvent qu'ils y parviennent. Ne serait-ce donc pas la clé du bonheur ?



BONUS : Découvrez "L'effet de la pluie sur l'herbe", un documentaire intéractif amusant pour mieux comprendre la vie des Mosos.

http://www.leffetdelapluiesurlherbe.com/
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
POSTEUR STAR
POSTEUR STAR
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7055
Age : 72
Localisation : Île de France
Emploi : retraitée
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   Lun 25 Mai - 13:23

Très beau reportage ou l'on découvre le sens de l'amour et du partage

thks
Revenir en haut Aller en bas
perle
GENTIL(LE) MODO
GENTIL(LE) MODO
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83959
Age : 65
Localisation : Varoise de coeur !....
Emploi : C'est fini ... !
Loisirs : Tout ce que je fais enfin MAINTENANT !!
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   Lun 25 Mai - 16:56

et çà nous change de certains civilisations, ou de certaines cultures, qui n'ont aucun respect, aucune considération pour la femme ! merci pour ce beau récit !


Revenir en haut Aller en bas
brijou
DEBUTANTS/NOVICES
DEBUTANTS/NOVICES
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 59
Localisation : sud
Loisirs : internet et fofo
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   Ven 29 Mai - 7:05

merci un joli reportage que ces écrits!
c'est toujours bon de savoir qu'il y a encore des civilisations qui vivent en harmonie!!
Revenir en haut Aller en bas
http://brijou13.forumchti.com/forum
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   Jeu 4 Juin - 9:18

Nous sommes les héritiers de la tradition Juive, puis de celle chrétienne. Notre code civil découle de Napoléon, qui était un pur latin.... Nous sommes une société donc, où les hommes sont réputés supérieurs et commandants. Cette mentalité perdure, même d'ailleurs dans la distribution des salaires qui sont comme vous le savez, à 25 à 30 % moins chez les femmes que chez les hommes, à boulot égal.

Belle " liberté " que de devoir galérer au boulot et galérer à faire tout le boulot de la maison ...

En 68, nous avons " merdé " pardonnez moi de vous le dire, au lieu de lutter pour pouvoir faire la même chose que les hommes au point de vue sexe, il aurait aussi fallu lutter pour nos droits ! il aurait fallu faire des grèves et descendre dans la rue pour obtenir plus de crèches, et des horaires plus larges, de manière à permettre à la mèrede famille de pouvoir aller bosser sans regarder sa montre ....

Mais, pour en revenir à cette forme de société, j'ai souri, car elle est en conformité avec beaucoup de choses que je pense : Ces gens vivent en parfaite harmonie avec le nature de l'être humain : en effet, il faut être idiot pour penser que LA PLUPART ( pas tous, hein, j'ai bien dit " la plupart " ) peuvent se contenter d'un seul partenaire sexuel durant toute leur vie !

Si notre société qui se veut " laîque " mais en fait profondemment influcencée et par les religions, et par un machisme qui en arrange bien certains, avait compris cela, il y aurait beaucoup de drames évités.

J'ai eu, durant ma carrière, et automatiquement, un nombre certains de jugements de divorce entre les mains : lorsque les divorces sont demandés par les femmes et DANS LA PLUPART des cas, c'est " il rentrait de plus en plus tard " " il me trompe " ...

Les " grands amours " durent en moyenne trois ans : c'est chimique, nous sommes faits pour ça ... mais effacer 2000 ans d'histoire, c'est pas facile .....

Néanmoins, quand on observe le nombre de divorce, de remariages, de concubinages, on peut dire que cela revient à la même chose, quelque part.

J'ai également observé que la nature a créé le mâle humain prolifique sexuellement jusqu'à un âge avancé, alors que nous, femmes, on a notre ménopause en moyenne en 45 et 55 ans, ce qui nous rend inapte à procréer, alors qu'eux, oui.

On assiste aussi à des hommes cinquantenaires devenus fous à cause des charmes d'une jeunette, et qui abandonnent femmes et famille....

Mais attention, les filles, je ne suis pas pessimiste, juste, j'observe ! car il y a aussi des familles occidentales heureuses .....

J'ai juste tracé quelques lignes sur le forum pour répondre à ce très intéressant article, ( je ne connaissais pas du tout) mais bien évidemment, les lignes en question ne résument pas du tout l'ensemble de ma pensée, impossible d'ailleurs de le faire ici.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   Jeu 4 Juin - 9:21

Pour finir et pour tenter de répondre à la question d'ELISABETH, notre modèle occidental a créé un instinct de propriété vis à vis de son conjoint... c'est dans la mentalité, difficile ...

Nous avons toujours, dans notre tête, cette notion de " péché " qui se rattache au sexe ( judéo chrétien) , et que ne peut avoir la civilisation analysée plus haut ...

J'ajouterai, pour finir, et sans passion, que notre civilisation s'islamisant à vitesse exponentielle, cela sera toujours comme cela....
Revenir en haut Aller en bas
Arween
POSTEUR SUPER STAR
POSTEUR SUPER STAR
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13589
Age : 60
Localisation : Essonne
Loisirs : Profiter de chaque bon moment
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   Sam 6 Juin - 21:58

en effet, il faut être idiot pour penser que LA PLUPART ( pas tous, hein, j'ai bien dit " la plupart " ) peuvent se contenter d'un seul partenaire sexuel durant toute leur vie !

je dis OUIIIIIIIIIIIIII j'achète
j'ai aimé lire ta réponse Martine, et si je comprends bien ce que tu écris, tu penses que la mentalité de l'être humain occidental fait de sa compagne ou de son compagnon SA PROPRIÉTÉ ?
Un peu comme si finalement une fois en couple, nous devenions littéralement attaché l'un à l'autre , sans aucune possibilité d'indépendance ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la découverte des mosos,   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la découverte des mosos,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE L'AMITIE  :: FORUM DE TOUS LES AMIS :: CULTURES DU MONDE-
Sauter vers: